Le chauffage au bois déchiqueté

La plaquette forestière est le résultat du broyage par des engins mécanisés des rémanents de l'exploitation forestière ou de bois de faible diamètre dont c'est souvent la seule valorisation possible.

Elle se présente sous forme de petits morceaux de bois d'environ 2x2x5 cm et sa teneur en eau varie est variable

Le bois déchiqueté en tant que combustible peut alimenter des chaudières automatiques dont la puissance s’étend en moyenne de 30 Kw jusqu’à quelques MW de puissance.

Selon la technologie de la chaudière, les contraintes de fonctionnement et de qualité du combustible peuvent par conséquent être très différentes.

Le Comité Interprofessionnel du Bois Energie (CIBE) a élaboré une classification professionnelle simplifiée des combustibles bois déchiqueté propres.

Les chaudières automatiques à bois déchiqueté requièrent des systèmes d'alimentation plus complexes que pour le granulé car le combustible est inégalement calibré et ses caractéristiques calorifiques sont susceptibles à variation. Par conséquent, il s'agit en général de chaudières plus onéreuses dont les puissances commencent plutôt à partir de 30 KW minimum.

  • Les 2 types de plaquettes forestières :

Afin de pouvoir fournir toutes les puissances de chaudières et tous les types d’installations, le marché propose les deux types de plaquettes forestières suivantes :

- la plaquette forestière « domestique » (petite granulométrie et taux d’humidité de 20 à 30%), à destination des chaudières des particuliers et des collectivités,

- la plaquette forestière « industrielle » (grosse granulométrie et taux d’humidité de 30 à 50%) pour les chaudières de très grosse puissance alimentant par exemple des réseaux de chaleur.

  • Une qualité garantie :

La qualité des plaquettes forestières conditionne l'efficacité de la chaudière.

Pour la plaquette dite "domestique" il faut obtenir un produit homogène, sec, sans "queue de déchiquetage" et sans corps étranger pour garantir un bon rendement énergétique de la chaudière.

Hangar de l'Empereur à Ussel (19)

Un temps de séchage est indispensable. Celui-ci se déroule en forêt et sur plate-forme bétonnée pendant une durée d'un an minimum. Les bois sont ensuite déchiquetés à l’aide d’un broyeur à couteaux puis stockés sous hangar avant livraison.

A l’issue de ce process, les plaquettes sont calibrées, présentent un taux d’humidité qui est garanti contrôlé régulièrement avec les outils adaptés (bascule, étuve, etc.)

ASTUCE DE CONTROLE

Comment contrôler facilement l'humidité du combustible ?

Pour une chaudière domestique, le combustible doit être sec (taux d’humidité inférieur à 30%).

Pour pouvoir s’en assurer, la manipulation de la plaquette vous donnera vite quelques indices : elle doit être d’une couleur beige / blanche et la poussière s’envole lors de la manipulation. Elle donne une sensation râpeuse et sèche, elle est légère en main et la poussière ne colle pas aux doigts. Entrechoquées, les plaquettes émettent en bruit sec. Elles dégagent une odeur de menuiserie et non de sous-bois après la pluie.