Vous avez un projet ?
Vous avez
un projet ?

FAQ

Quel est l’impact écologique d’un chauffage au bois ?

Tout d’abord il faut savoir que le bois est une énergie renouvelable, à condition que chaque année il y ait au moins autant d’arbres plantés que d’arbre abattus, ce qui est actuellement le cas en France. L’usage du bois-énergie permet donc de subvenir à nos besoins sans compromettre la capacité des générations futures à subvenir aux leurs, il s’agit bien d’une énergie renouvelable.

De plus, les appareils de chauffage au bois modernes sont de plus en plus performants et utilisent jusqu’à 2 fois moins de bois pour produire la même quantité de chaleur.

Pourquoi parle-t-on parfois de pollution liée au chauffage bois dans les médias ?

Quand ce sujet est évoqué, il fait référence aux émissions de particules émises par les foyers ouverts (cheminées) et par les appareils de chauffage au bois anciens.
Par conséquent, les normes de performance ont drastiquement évolué pour que les appareils de nouvelle génération contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air.
L’acquisition d’un appareil MORVAN qui répond à toutes les exigences de performances et de contrôle des émissions polluantes, vous permet de participer à cet engagement écologique.

Avec quel bois dois-je me chauffer ?

Question primordiale quand on sait que beaucoup d’utilisateurs consomment leur propre bois pour le chauffage sans se préoccuper toujours de l’incidence sur l’équipement (poêle ou chaudière).
Quand on se chauffe avec un bois dont l’humidité est supérieure à 20%, le combustible perd une grande partie de ses capacités énergétiques puisqu’il faut d’abord que l’eau s’évapore avant que la bûche ne dégage de la chaleur. Pendant la phase de combustion très imparfaite, vous risquez d’encrasser votre appareil et par conséquent de le dégrader aussi bien que votre conduit de cheminée. Pour la pérennité de votre installation – vous l’avez compris – utilisez exclusivement un bois sec et de préférence fendu.
L’essence de bois que vous choisissez aura également un impact direct sur la chaleur que vous allez en tirer. Brûlez préférentiellement des feuillus durs (chêne, charme, hêtre, frêne), ils apportent le plus haut pouvoir calorifique, la combustion la plus longue et moins de cendres que d’autres essences.

Le ramonage est-il obligatoire ?

Que votre appareil de chauffage soit un poêle ou une chaudière, le conduit d’évacuation des fumées est un élément à part entière de votre installation. Son bon entretien est aussi indispensable que celui de l’appareil de chauffage.
Le ramonage est une opération qui permet de pallier à l’encrassement naturel du conduit au fur et à mesure de son utilisation.
Un conduit de fumée encrassé réduit les performances de votre appareil de chauffage et surtout génère des risques de « feu de cheminée » et de refoulement de gaz dangereux.
Le ramonage est une obligation légale régie par le Règlement sanitaire départemental. Il doit être réalisé deux fois par an dont une fois pendant la période de chauffe pour les conduits de combustibles liquides et solides comme le fuel et le bois.
Le ramonage doit être fait par un ramoneur agrée qui vous fournit un certificat de ramonage que vous pouvez produire auprès de votre compagnie d’assurance.

La forêt ne va-t-elle pas disparaître si on vend trop de granulés pour le chauffage ?

En France, d’où vient 90 % du granulé consommé dans le pays, la forêt s’étend de plus en plus, et même dans les scénarios les plus optimistes en faveur du développement du chauffage au bois, elle va continuer à s’étendre.
Grâce à l’effort de valorisation des déchets issus de l’industrie de transformation du bois, grâce à la réduction de consommation des appareils de chauffage, l’utilisation de granulés n’a pas d’impact sur notre forêt française.

Le prix du granulé ne risque-t-il pas d’augmenter fortement ?

Le prix du granulé de bois est particulièrement attractif et stable.
Pourquoi une telle stabilité ?
Parce que c’est une énergie produite localement, sans lien avec le prix du pétrole ou avec les conflits internationaux au Moyen Orient, en Russie ou aux Etats Unis.
Parce que c’est une énergie produite localement dont le circuit de la fabrication au consommateur est court et subit donc de très faibles coûts indirects (logistique, transport, taxes).

Existe-t-il des taxes sur le granulé de bois ?

Non. De plus, le granulé n’a pas besoin de pétrole pour être fabriqué. La chaleur utilisée pour faire sécher la sciure servant à fabriquer le granulé est généralement produite par des grosses chaudières bois qui brûlent de l’écorce et du bois difficilement valorisable autrement.
Depuis plus de 10 ans, le granulé affiche un prix inférieur de 20 % à 60 % aux autres énergies.
Enfin, le granulé de bois, énergie renouvelable, n’est pas soumis à la taxe carbone qui pénalise les énergies polluantes, sur le principe du pollueur/payeur.

Peut-on se faire livrer son granulé quel que soit son secteur géographique ?

Depuis plus de 10 ans, des unités de granulation se développent pour accompagner le marché. Il en existe plus de 60 à ce jour, réparties dans tout le pays et principalement adossées aux grosses scieries, ce qui permet la livraison de granulés sur l’ensemble du territoire Français, quel que soit la région.
De plus le conditionnement en sac a complètement libéré sa distribution : vous pouvez trouver aujourd’hui du granulé de bois en faisant vos courses.

Importons nous du granulé de bois de l’étranger ?

La France bénéficie d’un modèle d’autosuffisance confortable. L’import et l’export de granulé de bois reste réduit en France, il se limite à de faibles quantités essentiellement avec les pays voisins.
Cette tendance qui semble durable est ainsi particulièrement favorable à l’économie du pays sur un plan de sécurité énergétique de d’emplois locaux que génère la filière bois en France.

La qualité du granulé de bois est-elle constante ?

Plusieurs certifications assurent une qualité constante du granulé de bois. Aujourd’hui la production française de granulés est certifiée à plus de 95 %pour vous assurer d’avoir un combustible de haute qualité. Ces certifications garantissent un granulé sec, conforme au fonctionnement d’une chaudière ou d’un poêle à granulés.
Il est généralement doté d’un pouvoir calorifique de 4600 kWh minimum par tonne. Les certifications que vous devez pouvoir repérer sont : Din Plus, EN Plus et NF biocombustibles solides.

Combien de place faut-il pour stocker son granulé de bois ?

Le granulé de bois est de la sciure de bois séchée et compressée, et est donc jusqu’à 4 fois moins volumineux que du bois en bûche.
En fonction de votre consommation et de la place dont vous disposez, vous pouvez l’acheter

  • Ou en sac (conditionnement de 15 Kg) plus compatible avec les poêles à granulés et les chaudières de petite puissance
  • Ou vous faire livrer en vrac par camion pour un stockage en silo ou pièce de réserve. Interrogez préalablement votre fournisseur pour connaître sa quantité minimum livrable qui peut être estimée à 2 tonnes en général.

Comment je fais pour stocker le granulé de bois dans de bonnes conditions ?

Le granulé de bois doit être obligatoirement stocké au sec et à l’abri de la poussière : pour être bien protégé, il peut être conservé en sac, en vrac dans un silo textile ou dans une pièce de réserve.
Du moment qu’il est au sec, il peut être conservé très longtemps. Il n’existe pas de DUO : date limite d’utilisation optimale.

Je possède actuellement une installation de chauffage au fioul ou au gaz, dois-je remplacer toute mon installation en cas de remplacement par une chaudières à granulés ?

Non, c’est un des avantages de la chaudière à granulés. C’est un générateur de chauffage comme un autre mais écologique qui se raccorde à tout type de configuration d’installation : chauffage par radiateurs, plancher chauffant, production d’eau chaude, couplage solaire etc. et bien entendu à tout type d’habitation quel que soit son année de construction.

Les questions ou les sujets abordés ci-dessus ne répondent pas à vos interrogations, vous n’avez pas trouvé votre réponse sur notre site internet ?

Pas de souci ! Adressez nous un mail à info@selfclimat-morvan.com ou appelez nous au + 33 (0)1 60 05 18 53 pour nous poser votre question !

Demande de documents

Recevoir
des documents
Morvan

Contactez-nous

Un projet ?
Contactez-nous !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des contenus et publicités ciblés et nous à nous permettre de procéder à des analyses statistiques d’audience et de navigation.